Boycotter le Black Friday
Agenda

6 raisons de boycotter le Black Friday cette année 2020

Il sera là, il arrive à grands pas. Le Black Friday cette année a pourtant une saveur amère pour les plus petits commerçants qui ne disposent pas de point de vente en ligne. C’est pourquoi la raison m’indique de boycotter le Black Friday cette année. Cet événement n’est pas indispensable à la vie de nos commerces et creuse encore l’écart entre les petits et les grands. Les arguments avancés seront simples, non dénués de sens et je l’espère, permettront aux consommateurs de remettre en cause leurs modes de consommation de cette ère du “fast”. 

Boycotter le Black Friday

1. Ne pas pousser à la consommation de masse et déraisonnée

Ma première raison de boycotter le Black Friday est éthique. Nous sommes dans une société de consommation de masse. Certains domaines sont plus générateurs de nouveautés que d’autres mais globalement, nous sur-produisons et sur-consommons. L’exemple du textile est probablement le plus parlant. Qui d’entre nous n’a pas un vêtement qu’il n’a jamais porté dans sa garde-robe ? Je suis moi-même mauvaise élève dans ce domaine, bien que mes habitudes de consommation changent et que je m’oriente en priorité sur des articles de seconde main dorénavant. 

Je m’interroge sur cette manie que nous avons d’acheter, presque machinalement. Comme si cela faisait notre succès et notre réussite personnelle. Finalement, le plus riche n’est-il pas celui qui est riche dans son coeur ? 

2. Permettre aux petits commerçants de réaliser leur CA de Noël

Plus que jamais cette année, les commerçants ont besoin de vous pour tenir bon ! Noël, pour la plupart d’entre eux, c’est  la période où ils réalisent le plus gros chiffre d’affaires. Ne parlons même pas des distributeurs de produits saisonniers comme le chocolat ou encore les volailles et autres foies-gras. 

Boycotter le Black Friday permet aux commerces de vendre leurs articles au prix de vente juste, pour qu’ils vivent et fassent vivre correctement leurs fournisseurs.

De nombreux commerces s’organisent, même confinés, pour continuer à vendre leurs produits. La CCI du Gard a même développé une marketplace référençant les commerces qui continuent de travailler grâce aux ventes en ligne, livraison et click and collect. Retrouvez la plateforme ici : achat-gard.com

Communiquer pour la fete de noel

3. Lutter contre les fausse promotions et les rabais indécents

Boycotter le Black Friday c’est boycotter les pratiques commerciales limites voire contre-productives. Bien que le prix de référence soit (normalement) le prix de base des articles que vous retrouverez lors de ces méga ventes, certains n’hésitent pas à les gonfler (un mois avant, c’est la règle…). 

Vous pensez réellement qu’il est viable pour des commerçants de vendre des produits à -50%, -70% voir -90% ?! Vous êtes NAÏFS. Avant d’arriver entre vos mains, il faut rémunérer tellement de monde que certains prix semblent indécents. 

C’est pourquoi je crois qu’il faut faire la chasse à ces opérations commerciales idiotes et boycotter le Black Friday (même si cela nous enlève du travail à nous les professionnels de la publicité…). 

4. Ne pas couler définitivement les soldes

En France, nous avons originellement 2 grandes périodes phares de promotions appelées les Soldes. Une vague en été permettant de liquider les produits saisonniers et une vague en hiver, positionnée après les fêtes de fin d’année. 

Pourquoi me direz-vous ? Simplement pour permettre aux commerces de vendre leurs produits au prix fort (juste prix ?) pour les cadeaux de Noël. Mais alors avec le Black Friday qui s’apparente à une solde d’avant-noël, reste-il un intérêt à ces soldes d’hiver ? 

Le plus juste à mon sens est donc de boycotter le Black Friday car non, nous n’avons pas besoin de toutes ces offres commerciales pour consommer librement. Elles nous poussent à la sur-consommation et indirectement à la destruction de la planète. 

Créer des bannières publicitaires

5. Penser à l'écologie, stopper la production de masse et limiter l'impact carbone des ventes à distance

Les grandes opérations commerciales d’envergure internationales comme le Black Friday ont un impact carbone hallucinant. 

Et oui, car en commandant chez un e-commerçant, puis un autre, vous multipliez les camions qui circulent sur nos routes pour vous faire confortablement livrer chez vous. Intelligent vous trouvez ? Alors que vous aurez probablement pu vous rendre dans un commerce de proximité en temps normal. Là vous pouvez toujours opter pour le Click-and-Collect, surtout si vous voulez continuer à faire vivre les commerces locaux.  Ne parlons pas des tours de planète que font nos produits avant d’arriver chez nous. Là aussi, prenons conscience ! 

6. Eviter les mouvements de foule et agglutination en période de Covid-19

Bien sûr cette année, nous avons un argument supplémentaire pour boycotter le Black Friday. Notre cher ami le Covid. Si les commerces ouvrent leurs rayons pour participer au Black Friday, cela créera des mouvements de foule. De l’euphorie, l’oubli des gestes barrières et un nouveau pic de contamination. 

Ne soyons pas futiles cette année, il est grand temps de mettre fin à ces déraisons importées des Etats-Unis et de parvenir à boycotter le Black Friday en toute conscience. Nous ne sommes pas des machines à consommer. Choisissons des produits de qualité qui nous tiennent à coeur plutôt que d’alimenter la “fast”. 

Profitons de cette période de Noël qui commence pour repenser nos modes de consommation, offrir des cadeaux locaux, made in France. Faisons travailler notre pays, créons de la valeur et rendons au commerce ces valeurs de liberté et d’indépendance. 

Boycotter le Black Friday avec le mouvement Green Friday

Diplômée d'un Master en Marketing et Technologies de l'Information et de la Communication, j'aime l'harmonie des couleurs, des visuels, des typographies. 10 ans d'expérience au sein d'agences web et e-commerçants aux multiples facettes. Passionnée de cuisine, de nature et de décoration d'intérieur.